Langues mortes

La mort d’une langue

Les langues ne sont pas statiques, ce qui signifie qu’elles changent avec le temps, qu’elles peuvent intégrer de nouveaux mots ou encore s'en approprier d'une autre langue. La langue est vivante et évolutive lorsque la population qui la parle l’utilise comme principal moyen de communication. Une fois qu’il n'y a plus de natifs pour la parler, on dit que la langue est morte ou éteinte.

Toutefois, l'étiquette ¨langue morte¨ ne signifie pas qu'il ne reste personne pour la connaître. Plusieurs langues comme le latin ou le Copte sont utilisées à des fins rituelles ou analytiques, et les gens peuvent encore les apprendre à l'école.

La mort d’une langue peut conduire à la naissance d’autres langues. Ainsi, le latin a rapidement évolué vers une multitude de langues romanes encore parlées aujourd'hui. De même, l’anglais prend ses origines dans sa propre langue morte : l’anglo-saxon, et dans la langue française, langue à laquelle il a emprunté de très nombreux mots. L’extinction d'une langue peut également découler d’une catastrophe naturelle ou d’un génocide, la langue meurt car la population de locuteurs est détruite. Les gens peuvent aussi évoluer dans une zone linguistique possédant deux langues. Petit à petit, une langue est choisie au détriment de l’autre qui meurt. Une langue s’éteint également lorsque les gens sont forcés d'abandonner leur langue maternelle, comme ce fut le cas pour les langues amérindiennes. Lorsque les tribus furent déplacées de force ou lorsque les programmes de scolarisation en anglais devinrent obligatoires pour les enfants amérindiens, leurs langues furent complètement anéanties.

Lorsqu’une langue meurt ou lorsqu’elle est en voie de disparition, ou même, parfois, lorsqu’elle est déjà éteinte, on peut essayer de la faire revivre. L’état d’Israël a réussi ce pari en faisant de l’hébreu sa langue nationale. Le Navajo, quant à lui, est toujours utilisé car, durant la seconde guerre mondiale, l’armée américaine l’utilisa comme mode de communication.

This entry was posted in L'apprentissage des langues. Bookmark the permalink.

Schreibe einen Kommentar