Niveaux linguistiques

Le Cadre européen commun de référence pour les langues

Depuis 2001, les niveaux linguistiques sont européens. Quelle que soit la langue et quel que soit le pays, l’échelle d'évaluation de la maîtrise d'une langue reste la même. Cette grille d’évaluation est appelé Cadre européen commun de référence pour les langues ou CECRL. Il constitue une approche totalement nouvelle qui a pour but de repenser les objectifs et les méthodes d'enseignement des langues et, surtout, il fournit une base commune et objective pour la conception de programmes, de diplômes et de certificats.

L'échelle de compétence langagière a trois niveaux : A, B et C. Le niveau A est le niveau élémentaire. Il est divisé en deux sous-niveaux : A1, le niveau introductif ou de découverte et A2, le niveau intermédiaire ou usuel. Le niveau B est celui de l’utilisateur indépendant. Il se subdivise en deux : le niveau seuil : B1 ; et le niveau avancé ou indépendant : B2. La compétence de ce niveau est limitée aux situations courantes. Enfin, le dernier niveau est le C. Il s’agit du niveau d’utilisateur expérimenté. Lui aussi se partage en deux : C1 est le niveau dit ¨autonome¨ et C2, celui appelé ¨maîtrise¨. C2 ne doit pas être confondu avec la compétence langagière du locuteur natif mais le locuteur peut se sortir des situations de communication les plus difficiles.

L'un des objectifs du Conseil de l'Europe est de pousser les gens à découvrir les autres langues européennes afin de découvrir la culture des autres pays d’Europe. On ne craint pas ce que l’on connait donc en favorisant les interactions, on assure la stabilité européenne et on fait reculer le racisme et le nationalisme.

This entry was posted in L'apprentissage des langues. Bookmark the permalink.

Schreibe einen Kommentar